Découvrir l’Analyse et Résolution Transgénérationnelles

 

 

Toutes les expériences traumatiques que nos ascendants n’ont  pu résoudre par résilience, c’est-à-dire élaborer au niveau psychique, métaboliser au niveau corporel et transmettre par une parole éclairée, sensible, humaniste,  sur la vie, la mort, le désir, la sexualité…. tout cela, loin de disparaître avec eux,   passe à la génération suivante  sous la forme de secret, de non-dit, d’ « impensé ».

L’inconscient familial est le véhicule de ces secrets.

L’enfant – celui que nous accueillons, celui que nous avons été  –   est le dépositaire de cet impensé.

 

Notre personnalité se façonne  au fil  de nos  expériences, dès l’origine – la conception.

Elle est faite de tout ce que nous avons perçu et dont nous n’avons pu faire sens,  faute d’avoir été accompagnés dans ce que nous sentions. 

 

Ces conditionnements, croyances, représentations du monde et des liens qui régissent le monde, nous les faisons nôtres. 

 

Elles fonts nos blocages, nos zones d’immaturité, de contrôle, et nos symptômes…

L’impensé généalogique, comme le définissait Didier Dumas,  empoisonne les modes relationnels,   entretient les mécanismes de répétition des traumas,   influence  de manière négative     notre immunité,   notre santé, notre équilibre global, nous    entrave  dans notre capacité à faire nos propres choix et vivre notre plein potentiel…

Mais un jour, nous avons la maturité  et les ressources suffisantes  pour  mettre cet impensé en conscience.

Car si  nous n’avons pas toujours reçu   le soutien inconditionnel  dont nous avions besoin pour nous élever,  il n’en reste pas moins qu’aujourd’hui,  nous sommes vivants ! C’est-à-dire, sujets de désir.

Nous sommes au défi de trouver en nous-mêmes la capacité de mettre notre histoire   familiale à distance, en nous  libérant des croyances héritées, non pour tourner le dos à nos ancêtres,  mais pour devenir Qui nous sommes !

Les contextes dans lesquels ont vécu nos parents, grands-parents, arrières grands-parents,  ont  considérablement   changé.

Les conditions sociétales,  l’empreinte des guerres, la rudesse des conditions de vie, le déséquilibre au sein des lignées…

…    les modèles des  couples dont nous héritons, avec   d’un côté,  un pouvoir maternel archaïque, et de l’autre,   des modèles paternels autoritaires,  ou absents… ce monde-là a muté.

Quant à  l’image que se faisaient nos aïeuls du monde et de ses frontières, les identités, les repères culturels d’autrefois, tout cela n’a pas disparu,  tout cela a volé en éclat.

Aujourd’hui, nous sommes face à la puissance du   traumatisme hérité, qu’il soit directement vécu, ou secondaire…

.. Nous mesurons ce que devenir   HUMAIN veut dire.

 

Autant la tâche   est collective, autant   regarder son histoire familiale  est lié à UN  désir personnel   :  aller bien !

 

Notre grande chance, c’est d’être vivants…    d’avoir l’opportunité d’agir… et  une plus grande disponibilité  et des ressources psychiques,  pour résoudre ce que nos aïeuls n’avaient pas les moyens de résoudre.

 Je propose un espace et un temps pour se poser au centre de sa propre histoire : redonner à chacun sa juste place,    et prendre la nôtre, dans  nos lignées.

Nous sommes toujours légitimes. Prendre part à  une histoire collective ne signifie pas renoncer à la   liberté d’être soi. Bien au contraire !  C’est y puiser sa force.

 

Je soutiens votre désir de faire alliance avec vous-même, d’accorder ce que vous pressentez en profondeur, avec ce que vous manifestez dans tous les domaines de votre vie.

 

« Résolution » ?

 

Tout secret de famille contient une sagesse potentielle : une expérience  qu’il s’agit de mener à son terme, jusqu’à la résilience. Les secrets n’appellent-ils pas une révélation ?

Les chemins par lesquels nous accédons à cette révélation progressive, sont notre initiation.
Dans l’enquête que vous allez mener, nous ne perdrons pas de vue l’objectif : la résolution des   difficultés présentes.

Cette résolution passe aussi par des actes ou  rituels  dont vous serez l’auteur(e).

 

Réparer les  temps anciens par l’invention d’un temps nouveau : le présent.

 

En posant des actes, en conscience,    pour réparer ces liens souffrants,  nous remettons   une saine frontière entre le monde des ancêtres, et le nôtre. Nous apprenons à dire NON,  pour exprimer notre  OUI.

Si l’Analyse transgénérationnelle permet de mettre son histoire en perspective sur plusieurs générations, d’en dégager un sens, de repenser l’ordre des choses à partir de soi, favorisant plus de discernement dans notre façon d’être en relation, le terme de « résolution » parle aussi   du lien de cœur qui se créée avec nos ancêtres au fil de ce voyage.

Aller à la rencontre de ces êtres qui nous ont, bon an mal an,  transmis la Vie, c’est s’ouvrir à la totalité de l’expérience humaine.

En chemin,  nous intégrons  que nous ne sommes pas nos histoires.

Nous sommes au-delà d’elles, dans cet espace qui est celui de notre liberté intérieure, de notre capacité de choix, de positionnement, de discernement.

Cet espace a toujours été là.
Un jour, nous le trouvons.
Un jour, nous y demeurons.

 S’engager dans un accompagnement approfondi en Analyse et Résolution Transgénérationnelles, c’est  une opportunité pour changer ses vécus relationnels ;  c’est oser  changer sa vision du monde et se donner les moyens de  réaliser ses désirs profonds…

C’est trouver, en soi-même, l’Arbre de Vie…

 

 

 

 En quelle situation l’Analyse et Résolution Transgénérationnelles est-elle pertinente ?

 

 

  • Lorsque nous nous sentons vivre dans un état récurrent de stress lié à des déséquilibres psychiques (malaise, mal-être, sinon hantise, et obsessions ; difficultés relationnelles, frustrations, émotions répétitives comme la colère et la dépression ; angoisses, blessures réactivées jour après jour comme l’abandon, le rejet, la trahison…) ; des déséquilibres physiologiques ( symptômes récurrents ou chroniques, problèmes de dépendances, troubles du comportement…), ou plus simplement la sensation d’être bloqué(e) dans une situation. Ou encore pour soutenir un processus d’évolution dans une situation d’épreuve ( licenciement, séparation…) ; après la survenue d’un choc (maladie grave, accident) ; un bouleversement familial (deuil, naissance, adoption…).

 

  • Lorsque nous ressentons le besoin de comprendre et clarifier les circonstances dans lesquelles nous nous sommes développés, afin de regarder l’histoire familiale de façon plus sereine, avec plus de discernement et d’objectivité…

 

  • Lorsque nous éprouvons de la confusion à l’endroit des valeurs que nous portons en nous concernant l’éducation, la famille… lorsque nous nous sentons perdus avec les questions que nos enfants nous posent concernant la mort, la sexualité…

 

Lorsque nous voulons accéder à une parole libre

A notre pouvoir de co-création