La Newsletter d’Avril !

 

Comment ça va  ?

 

 

 

 

 

 

         

Elle est anodine,  cette  petite question destinée à  établir le contact,  dont on n’attend souvent rien d’autre qu’une autorisation polie à en venir au fait. Manque de temps ? Pas seulement. Partager quelque chose de soi,   pouvoir  dire,  d’un geste ou d’une phrase,  comme  on se sent, là, en cet instant…  cela  s’apprend.  On a le choix.  On   peut aussi,  toute sa vie,  laisser d’autres que soi  répondre  à votre place, à cette question-là.

Je voudrais  souligner la pertinence de ce  Forum sur les approches  non médicamenteuses des maladies neuro-évolutives,  qui s’est tenu au centre Pierre Cardinal les   23 et 24 mars derniers, à l’initiative de  La Maison de Nazareth  / L’Escale. 

Quelle satisfaction de voir  les personnes touchées de près par une maladie neuro-évolutive,  s’organiser en   associations  et récupérer de leur capacité d’agir, face à ce qu’un diagnostic peut avoir de déroutant, voire de sidérant.  

Quelle joie  de  voir   une Ehpad  investir l’espace public, contribuer    activement à faire évoluer nos représentations sur la maladie et la santé, rendre visibles, pour ses usagers,  leur entourage, et les acteurs de la Santé publique,  ces ressources inattendues ou méconnues,  de leur  environnement,   que sont nos approches « non médicamenteuses » que relie un dénominateur commun pas si facile à définir…

 

                                      

  Tout cela contribue  au changement  de paradigme qui consiste non plus à focaliser sur « ce qui ne va pas », mais à   inclure la manifestation d’un trouble   dans un   ensemble plus vaste de questionnements qui viennent éclairer ce qui « déraille » en nous, et nous le rendre intelligible.

 

Moshé Feldenkrais disait :   « Je ne traite pas des patients. Je donne des leçons pour aider une personne à en apprendre un peu plus sur elle-même. Je crois que l’apprentissage est la chose la plus importante pour un humain. Apprendre devrait être une expérience agréable et merveilleuse. »

En avril, donc, tirons de nouveaux fils ! soyons curieux de nos difficultés et autres symptômes, qui nous indiquent quelque chose que nous avons besoin   d’apprendre.   Tirons les fils du réseau  de fils incroyablement intelligent qu’est notre     système nerveux ! 

Et apprécions au passage les nouveaux visages de la Méthode Feldenkrais au Puy en Velay…