Seper Hero, la trajectoire initiatique d’une jeune femme d’ aujourd’hui.

« Chaque maladie effraie et paralyse de l’intérieur (…) Le voyage sera mon remède, mon antidote. (…) Par cette aventure j’entends déposer de l’espoir et de la confiance dans mon coeur et dans celui de chacun. Je suis bien consciente que je suis la première bénéficiaire de ce projet, mais   je serai aussi la première à avoir envie de le partager avec le plus grand nombre. Mon objectif est simple : faire naître chez chaque malade une énergie positive et une confiance en la vie ».

Marine Barnérias a 21 ans lorsque la maladie fait   irruption dans son quotidien  dynamique  d’étudiante  en école de commerce un peu fofolle. Le diagnostic tombe,  froidement délivré par le corps médical :  sclérose en plaques

C’est alors que  la jeune femme se retrouve propulsée dans l’enfer des projections sur   cette SEP dont on  sait encore peu de choses, mais qui fait terriblement peur… L’onde de  choc se décline en plusieurs phases :  après le chaos de la panique,   le déni s’impose, qui rend à nouveau le   quotidien  supportable. Seulement,  bientôt rattrapée par ses symptômes, c’est la  paranoïa qui s’en suit, où  toute sensation physique est potentiellement la manifestation de l’ennemie.  En quelques mois,   Marine prend ainsi progressivement  conscience  de  la fragilité de la   condition humaine et cette peur viscérale de notre propre fin …  Émerge alors LA  grande question   de l’Humain :

 

et ma liberté de choix, dans tout ça ? 

 

La confrontation à la réalité de la maladie va devenir un moteur, là où les réactions  ambiantes,     l’entourage, le  corps médical, auraient plutôt nourri  la résignation et le fatalisme. Par sa décision de suspendre toute perspective de  traitement pour faire, avant toute chose, UN GRAND VOYAGE INITIATIQUE,   le pari que fait Marine est d’une banalité qui  prend sens à condition de le mettre en oeuvre  :  la vie est trop courte pour laisser la peur contrôler nos choix… Rien n’est plus précieux que de se mettre à l’écoute de  cette   petite voix intérieure et d’en faire une  alliée pour conduire notre vie et jauger par nous-même de la laideur ou la    beauté du monde !

Son plan de reconnexion comporte trois phases :

  • repousser ses limites physiques en se reliant au Corps, sur cette île incroyable qu’est la   Nouvelle-Zélande,  dont elle va faire le tour   à pied ou    en stop  (mais c’est sur un  bateau entre les deux parties de l’île qu’elle     va trouver « Rosy »,   sa  colocataire de Sep   autrement plus sexy, ainsi rebaptisée…)
  •    découvrir  la nature de l’Esprit par l’exploration de la méditation, en Birmanie.
  •  chevaucher follement  à la rencontre de  l’Âme à travers les steppes mongoles…  et   achever  son périple aux confins de la Sibérie, chez les Tsaatans, le peuple des fameux chamans.

Pour le réaliser, elle  lance une grande campagne   de crowfunding sur les réseaux sociaux, et se relie ainsi à cette communauté de Sepers qui va surpasser ses attentes, avec une foule de témoignages de soutien et d’encouragements…

Voici un livre  écrit au souffle de l’intensité de l’expérience. Un livre  rempli d’espoir et de   folle sagesse .    Au fil des pages, une évidence s’impose un peu plus que  le  hasard n’existe pas. Tout, ici-bas,  est initiatique,  et la maladie est peut-être  le grand rite de passage de nos temps modernes. La force du récit,   la joie et l’humour   de l’héroïne, nous emportent et viennent nous questionner à l’endroit de nos propres croyances, de   tout ce que l’on ne s’autorise pas à vivre,  par paresse, par  mauvaise foi.

Un livre que l’on peut s’offrir et partager sans réserve ! tant il communique une vitalité  qui fait du bien,   pas seulement à ceux qui se retrouvent confrontés à la perspective d’ une maladie évolutive. Il est bon  de se rappeler que ce sont  nos  peurs,  notre manque d’audace, qui nous empêchent de vivre  pleinement,  sur cette planète où tout est possible.

Moshé Feldenkrais disait : « la santé, c’est la capacité à se remettre d’un choc »…  Vu sous cet angle,   Marine Barnérias est   en excellente santé !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*