TÉMOIGNAGES

ACCOMPAGNEMENT AVEC LE FELDENKRAIS

 Guylaine • Le Puy

« Septembre 2015. Suite à une chute, déjà ancienne de 9 mois, avec fissures du sacrum, j’étais dans l’impossibilité de reprendre ma pratique du yoga et je cherchais une activité corporelle de remplacement.

Je me suis alors tournée vers la méthode Feldenkrais sans vraiment savoir de quoi il s’agissait. Hélène Millardet m’a d’abord suivie en séance individuelle pendant 5 ou 6 semaines pour un problème d’épaule. J’ai été surprise par la précision et la finesse de son travail. Puis j’ai pu intégrer ses séances collectives qui m’ont fait découvrir peu à peu comment je m’organisais pour effectuer un mouvement donné. Mes limites sont alors devenues des possibilités de bouger autrement.

Depuis, je suis ses leçons hebdomadaires, je participe à des ateliers avec grand plaisir . Ce sont toujours des moments de découvertes sans cesse renouvelées où je me retrouve avec moi-même. Le monde des sensations s’est ouvert à moi et je suis persuadée d’y trouver indépendance et processus d’évolution. »   Janvier 2019.


 

Douceur de l’Éveil • Pierre, Saint-Elbe.

1-1

« Je n’ai pas dessiné ce mandala en pensant au travail avec Hélène,  je l’ai choisi parmi de nombreux autres parce que j’ai ressenti intuitivement qu’il pouvait en être le symbole. Il se nomme « douceur de l’éveil ». Mais il n’y a pas que de la douceur en lui, il a un centre fort, des flèches qui donnent des directions, des anneaux successifs montrant une progression, le tout dans une atmosphère de couleurs douces. Si je prends le temps de développer ce symbole qui s’est imposé à moi, j’y retrouve les éléments qui définissent les séances de travail, un centre de gravité constant, des directions précises, des ambiances attentives et soutenues, le tout dans une grande douceur d’accompagnement. Douceur de l’éveil, le bien nommé. »


ACCOMPAGNEMENT TRANSGÉNÉRATIONNEL

Michelle • Le Puy

J’ai rencontré Hélène par l’intermédiaire d’une amie. J’ai une histoire familiale assez compliquée; aussi, quand Hélène m’a informée d’un stage en analyse transgénérationnelle, je me suis tout de suite inscrite. Ce stage m’a permis de me rendre compte que certains de mes choix de vie étaient en fait téléguidés par mon histoire familiale. J’ai poursuivi ce travail en atelier individuel. Ce que j’apprécie, dans la façon de travailler d’Hélène (outre sa bienveillance), c’est la complémentarité entre le travail sur l’arbre généalogique et le travail corporel. Nous avons fixé ensemble le cadre en fonction de la problématique que je voulais travailler: rythme, nombre de séances… J’ai appris beaucoup de choses sur moi et sur mes familles.Il y a encore du chemin à faire, mais je fais des pauses.


Annick • Haute-Loire

 » Le travail en psycho-généalogie m’a permis d’établir des liens entre les situations de mon vécu personnel dans le cadre de mon travail avec ma sœur et des situations vécues par mon grand-père et ses frères. Le secret de famille connu mais pas justifié a pris sens . Le travail thérapeutique m’a permis d’interroger ma mère qui bien qu’ayant de graves troubles de mémoire a pu me donner la réponse. Silence transmis et tenu par toutes les femmes de la famille. Le travail parallèle en Feldenkrais a remodelé ma conscience de mon schéma corporel il est encore en cours –  je commence à  toucher terre…  « 


Hélène • Le Puy

 » Suite à une poliomyélite contractée à l’âge de 4 ans, je marche avec une jambe très atrophiée, ce qui a entraîné à la longue , une souffrance de mon corps : squelette, muscles et ligaments.

J’ai essayé, puis adopté, depuis deux ans, la méthode Feldenkrais, à raison d’une séance individuelle tous les quinze jours.

Cette méthode m’a beaucoup apporté:

  • l’instauration d’une nouvelle communication entre le haut et le bas de mon corps, une sorte de reconnexion,

  • l’amélioration de ma représentation mentale de mon schéma corporel, c’est à dire que je commence à réintégrer mon côté gauche déficient dans l’image que j’ai de moi-même,

  • la réappropriation par mon corps de ses possibilités, en lui faisant redécouvrir des chemins de fonctionnement oubliés, ou devenus peu confortables.

Ces séances sont comme des cadeaux que je me fais, moments privilégiés où je suis à l’écoute de mon corps, à l’écoute de moi-même, ce que j’ai beaucoup négligé dans ma vie? A chaque exercice je suis comme une petite fille qui attend, pleine de curiosité, la suite d’une histoire…

Je ne saurais que recommander cette méthode, qui est une véritable thérapie holistique. Cela représente un travail qui peut être de longue haleine pour les pathologies lourdes comme la mienne, mais cela en vaut vraiment la peine. Nous méritons tous cette attention à nous-mêmes, soyons-en persuadés. »


Ariane • Saint Martin de Fugères

« Je pratiquais déjà le Feldenkrais à Montpellier ; à partir du moment où j’ai commencé, je n’ai plus eu besoin de consulter d’ostéopathe (deux à trois fois l’an pour des douleurs dorsales et cervicales…)
Très déçue qu’il n’y ait pas de praticien Feldenkrais quand nous sommes arrivés au Puy, j’ai dû à nouveau consulter un ostéopathe au bout de 2 ou 3 ans, car les mauvaises habitudes se reprennent si facilement…
Nous avons découvert l’arrivée d’Hélène Millardet avec bonheur et avons repris le chemin des cours collectifs et des IF… et cela s’en est suivi d’une nette amélioration …
Un accident grave a nécessité une hospitalisation de 3 mois pendant lesquels Hélène est venue chaque semaine au centre de rééducation de l’hôpital E Roux. Cela m’a permis de reprendre conscience de mon corps endolori par les opérations et diverses agressions… et de me le ré-approprier. Prise de conscience notamment de la colonne vertébrale et de la partie rigidifiée par l’arthrodèse ;
Prise de conscience également de sa mobilité si légère soit-elle malgré les plaques et les vis, prise de conscience de là ou cela peut bouger… etc etc…
Je n’étais plus un « objet à recoller » par les soins des spécialistes, mais je redevenais actrice de moi-même… Cela a l’air de rien, mais cela va beaucoup plus loin que la simple conscience du corps, car nous sommes un tout ; et parallèlement à ce travail concret, il a pu se faire une réappropriation de toute ma personne (corps âme et esprit) par moi même, car il est évident que les circonstances de l’accident ressurgissaient souvent, et ressurgissent encore pour s’affiner et s’accepter, se comprendre… etc. » 


STAGE INVEN’TERRE

Martine R • Loire : J’ai beaucoup apprécié le stage et la rencontre avec chacun(es). En m’inscrivant je ne savais pas trop à quoi m’attendre et où j’allais mais les séances en viso m’avaient vraiment donné envie de te  rencontrer et de poursuivre l’aventure.
J’ai été surprise de la variété des séances et de la « conduite » exceptionnelle des journées. Bravo !!! J’ai apprécié d’être reçue sans a priori, avec bienveillance.Comme je l’ai déjà dit ces espaces sont rares et ça m’a fait du bien. J’en ressors évidemment transformée et j’ai vécu depuis de beaux moments avec mes proches et amis. Des interrogations encore sur certains moments qui « brassent ».Il me faut encore me poser pour réfléchir à tout cela , ça viendra.  Encore un grand merci ainsi qu’à Luciana [Dalmas, copilote et praticienne Feldenkrais) et ses séances et sans oublier Marie [Dématéis, la cuisinière] ».


Françoise L. • Paris :  « (…) quelques lignes sur mon ressenti de ce stage.  J’en avais un désir très fort après ces séances de vidéo Feldenkrais, il s’agissait de concrétiser cette expérience inédite et de te connaître en vrai sans la barrière de l’écran. Le stage a vraiment été la réalisation de ce désir mais il a été aussi tout autre chose une autre expérience : un approfondissement de la pratique et une autre orientation de cette pratique avec Luciana qui est venue en appoint et puis ces exercices complémentaires de la pratique exercices de connaissance individuelle mais aussi des uns des autres sans qu’à aucun moment cela bascule dans une invasion de l’histoire des autres. En effet il y avait un projet une sorte de programme initial mais rien n’était figé . Pour moi cela a été un champ d’exploration de toutes sortes de possibles ( sensoriels affectifs psychiques) mais parfaitement encadrés et limités par ta conduite de ce groupe. Dans ce groupe j’y ai ressenti l’acceptation le respect la générosité et tant de bienveillance il y avait une véritable alchimie dans le cercle que nous formions.  Cela aurait il été différent si
-la nature n’avait pas été aussi généreuse ; la lumière le vent les couleurs
– le gite sobre accueillant spacieux confortable
et… et le délice des plats que nous avons savourés grâce à Marie qui a beaucoup travaillé aux fourneaux pour nous soigner.
Un grand merci. 

Pierre •  Dieulefit :

Souvent, on n’entend que les trois premières syllabes d’une phrase… Quand j’ai lu : « Nous sommes entrés… nous allons actualiser… clarifier… la mort… la vie… pratiques de groupes… énergétiques… psychiques… créatives ». Au plus profond de moi, un énorme tambour s’est mis à vibrer pour me faire comprendre que je devais y aller car j’avais besoin de provoquer des bouleversements salvateurs … D’une nature extrêmement complexe, j’ai été très étonné par l’accueil d’Hélène et par la qualité de l’ambiance qu’elle a amorcée dans le groupe. J’ai osé parler, j’ai osé m’exprimer sur des sujets trop souvent inconnus, en étant inquiet quand même de choquer les autres et de perturber tout le groupe. J’ai eu confiance en Hélène et j’ai osé m’exprimer. J’en profite pour remercier les autres stagiaires. Demi-journée après demi-journée, les ateliers m’ont ouvert des portes que j’avais moi-même verrouillé… c’est drôle de l’écrire maintenant alors que je croyais qu’il y avait des portes très épaisses que la présence d’Hélène ont fait disparaître. Le dernier jour, Hélène m’a fait un soin particulier… Feldenkrais est une pratique que je connaissais depuis 15 ans et que j »avais mise de côté avec la mention « plus tard ». Ce sont les mains d’Hélène qui me l’ont fait découvrir, une pratique très sage, très profonde et qui lui demande une Présence magistrale et une Vraie Compassion. Deux semaines plus tard, je suis toujours très étonné que quand je forme une intention, je vais déplacer ma main droite sur le côté, je ressens un message en retour de ma main gauche qui me dit qu’elle est prête à compenser le déséquilibre qui va s’ensuivre… Avant, j’allais jusqu’au déséquilibre pour réagir, mon corps n’est plus composé de plusieurs zones distinctes, il s’est harmonisé. Mon mental, lui aussi, s’est harmonisé. Parfois je doute d’avoir encore deux hémisphères droit et gauche. J’avais encore des conflits qui étaient restés insurmontables depuis plusieurs décennies… Plusieurs se sont dissous grâce à une nouvelle compréhension que je peux enfin décrypter… Hélène, du plus profond de mon Cœur je t’écris un IMMENSE MERCI.


Prendre appui pour Rayonner • Pierre • Saint-Elbe.

2-2

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer